Rire et satire

Rire et satire. Modes d'existence. Le puissant et l'esclave.


Parlons-nous ici de statut social ? Que nenni ! Nous nous intéressons plutôt à la façon de vivre, au mode d'existence. Nous nous intéressons, en fait, comme souvent, plus au moyen qu'au but ...

Mais que sont ces deux styles de vie, ces deux modes d'existence, donc, s'ils ne sont pas liés au statut social de l'individu ? Comment peut-on posséder le pouvoir et pourtant vivre comme un esclave ?

L'impuissant, selon nous, l'esclave, c'est celui qui a besoin de tristesse, en lui et autour de lui. L'impuissant, c'est celui qui avilie, qui introduit le remord, la mauvaise conscience, dans le coeur de ses contemporains. Le tyran en a besoin pour asseoir son pouvoir politique, le prêtre pour endoctriner par la menace les esprits faibles.
Car juger la vie selon un code moral, c'est l'attrister.

Rappeler aux autres à quel point ils sont misérables, user de la carotte et du bâton pour les rendre malléables et ignorants, tel est le mode d'existence de l'esclave, incapable de vivre par lui-même : esclave de ses esclaves.

Le rire de ces gens est méprisant, mesquin, ignominieux : ils se gaussent, se moquent de la nature humaine. Ils sont dans l'incapacité de voir ce qui est grand dans l'humain, trop heureux de se repaître de ses défauts, imaginant une perfection inatteignable. Ils cultivent la satire pour humilier sans cesse.

Le puissant, lui, peut bien être roi ou paysan : il rit de la grandeur des autres.
Il dit : "Tu as pu faire ça ?! Je ne l'aurais jamais cru ... Quand même, il fallait le faire, bravo !! Continue, pousse plus loin, montre-moi de quoi tu es capable : fais-moi encore rire de tes talents !"

Car le rire éthique est celui qui encense, qui admire la Vie, la Nature, et les humains. Le rire éthique ne se gausse pas, car celui qui pousse son conatus perd peu à peu ses défauts, s'ennoblit à chaque seconde.

Le tyran, le prêtre et l'esclave sont unis par la peur, le remord et l'espoir.
Les puissants sont liés par la Vie, l'amitié et l'action.

La satire fait l'esclave.
Le rire fait le puissant.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site